Bandeau
Recueil
Partage d’articles et d’outils personnels

Apprentissage, Education nouvelle, évaluation, école, expression, formation, réflexion sur l’éducation, l’école, la petite enfance, les indégalités, lire-écrire, outils pour l’apprentissage, gestion mentale, connaissance de soi, créativité, cartes mentales, Analyse transactionnelle, PNL, Centres PMS, intelligence, "Enfant magique", individualisation de l’apprentissage...

Comment lit-on ?
logo imprimer

Une histoire de Milton Erickson qui parle d’éducation

Introduction

Ceci est une démarche de formation d’adulte destinée à introduire aux mécanismes de la lecture fonctionnelle et à lancer une discussion sur ce sujet. Elle s’adresse autant aux parents qu’aux enseignants. Pour les parents, je la simplifie. Elle pourrait être très profitable aussi à des enfants de 4ème, 5ème et 6ème primaire, et aussi dans le secondaire.

Comme la lettre en Polonais, mais en plus simple, on distribue ce texte à chacun avec la consigne de chercher à le lire (ce qu’il signifie, déchiffrer, traduire... : chacun de ces mots a des avantages et des inconvénients. A savoir !).
Si je ne précise pas d’emblée qu’il n’y a qu’une seule solution, la question survient et certains souhaitent vérifier s’il n’y a pas différentes solutions possibles. Je les laisse faire mais cela prend plus de temps...(au choix de l’animateur !)
Il est bon de préciser en tout cas - pour certains ce n’est pas évident ! - qu’il n’y a qu’une lettre qui correspond à chaque chiffre, et qu’il n’y a qu’un chiffre par lettre !)

Parallèlement, je distribue un dessin avec trois ou quatre cercles concentriques divisés en trois tiers : un tiers pour ce que je pense ou ce que je me dis, un tiers pour ce que je ressens, un tiers pour ce que je fais ou je dis.
Une fois distribué les deux textes, je demande qu’on note dans chaque tiers, au centre, comment - juste maintenant qu’on a reçu cette énigme - comment on se sent, ce qu’on pense et ce qu’on va faire.
Puis la consigne est de laisser ce schéma de côté, et de commencer à chercher ce que signifie ce texte.
Après cinq à dix minutes, je demande de reprendre le schéma et de noter de nouveau quelque chose par rapport aux trois thèmes, sur le cercle juste adjacent au cercle central.
Dès que le brouhaha du découragement s’installe, je permets de travailler en petits groupes.
Je précise aussi - c’est chaque fois nécessaire -, mais pas d’emblée au début, de ne pas chercher un code systématique de décryptage - ce qui n’est absolument pas efficace et en tout cas n’a rien à voir avec l’objectif de la démarche - mais plutôt de se plonger dans la structure grammaticale d’un texte écrit en français et de faire des hypothèses de sens.

Le plus souvent, j’incite aussi à mettre en route son imagination, sa fantaisie, voire sa fantasmagorie, autrement dit de "taper dedans" et puis de voir si ça marche, donc de sortir de purement rationnel. (Ce sont les plus imaginatifs et les plus ludiques qui trouvent les premiers, les plus rationnels qui ne trouvent pas (souvent les hommes restent en rade... comment cela se fait-il ?)

Après un certain temps de travail en groupe, j’incite à reprendre le schéma et de compléter les trois thèmes sur le cercle suivant. Idem à la fin, sur le dernier cercle ou à l’extérieur du dernier cercle.

L’échange que je propose alors au sein du petit groupe concerne ce que chacun a écrit sur ce schéma, comment il s’est senti aux différentes étapes, ce qu’il s’est dit et ce qu’il a fait concrètement.

Il est intéressant aussi que chacun se demande ce qui l’a mis sur la piste, ce à quoi il s’est référé, accroché (ce peut être un tout petit indice comme une lettre avec accent, une apostrophe…)

En grand groupe, on échange sur cela et sur les procédés utilisés pour trouver la solution.
Ensuite peut prendre place une théorisation sur les processus mentaux, les stratégies, et sur le travail de lecture fonctionnelle, sur la structure de la langue écrite, etc.

M. Simonis

Note : Tel quel, ce texte ne présente aucun indice de contexte, qui aiderait à mettre sur la piste. Les seuls indices qu’il présente sont la disposition du texte (titre, paragraphe, guillemet…) et la structure du français écrit (occurrence et longueur des mots, fréquence et place des lettres les unes par rapport aux autres…). On peut choisir de s’en tenir là, et de relever ce défi (c’est possible pour les bons lecteurs) ou bien de faciliter la tâche du groupe en donnant, par exemple, le dessin d’un cheval ou d’une ferme.
Et il est aussi possible de provoquer deux approches différentes dans le groupe : donner aux uns, dès le départ, une illustration qui mette sur la piste, qui donne un contexte, induit du sens, tandis qu’aux autres, on tient cette illustration en réserve pour ceux qui la demanderaient en cours de route. Ceci permet d’introduire une réflexion sur le sens des activités de classe : des travaux sont présentés sans aucun indice qui permette de leur donner un sens. Cela peut démobiliser, ou susciter à un défi à relever, selon le groupe et selon la manière dont l’activité est amenée.

Annexe : « une histoire cachée », texte codé à lire.

Si possible laisser la présentation exactement comme elle est – éviter de couper les mots par des retours à la ligne. La police de caractère est « SKIA » (pour Mac).

9’-4-20-25-7-16-20-1-17 3-19 11-4-17-10-15-9

19-5 6-16-19-1, 19-5 11-4-17-10-15-9 20-5-11-16-5-5-19 17-25-7 17-5-7-1-é 3-15-5-25 9-15 11-16-19-1 3-17 9-15 14-17-1-12-17 3-17 12-16-5 17-5-14-15-5-11-17. 5-19-9 5-17 25-15-10-15-20-7 3’-16-ù 
20-9 10-17-5-15-20-7 17-7 20-9 5’-15-10-15-20-7 15-19-11-19-5-17 12-15-1-13-19-17 13-19-20 15-19-1-15-20-7 24-17-1-12-20-25 3-17 
9’-20-3-17-5-7-20-14-20-17-1.

25-15-10-17-18 - 10-16-19-25 11-16-12-12-17-5-7 12-16-5 24-è-1-17 9-17 1-17-11-16-5-3-19-20-25-20-7 à 25-16-5 é-11-19-1-20-17 ?

20-9 12-16-5-7-15 3-17-25-25-19-25, 9-17 12-17-5-15 à 
9-15 1-16-19-7-17 17-7 14-20-7 11-16-5-14-20-15-5-11-17 à 
9’-20-5-25-7-20-5-11-7 3-19 11-4-17-10-15-9 24-16-19-1 25-17 
3-20-1-20-23-17-1 9-19-20 - 12-ê-12-17 10-17-1-25 9-17 2-19-7.
9-16-1-25-13-19-17 9-17 11-4-17-10-15-9 13-19-20-7-7-15-20-7 
9-15 1-16-19-7-17 24-16-19-1 2-1-16-19-7-17-1 16-19 25-17 
24-1-16-12-17-5-17-1 3-15-5-25 19-5 11-4-15-12-24, 12-16-5 
24-è-1-17 9-17 1-15-12-17-5-15-20-7 14-17-1-12-17-12-17-5-7 25-19-1 
9-17 11-4-17-12-20-5.

9-17 24-1-16-24-1-20-é-7-15-20-1-17 14-19-7 14-16-1-7 
25-19-1-24-1-20-25 3-17 1-17-10-16-20-1 25-16-5 11-4-17-10-15-9 
17-7 3-17-12-15-5-3-15 à 12-16-5 24-è-1-17 : "11-16-12-12-17-5-7 
15-10-17-18 - 10-16-19-25 25-19 13-19-17 11-17 11-4-17-10-15-9 
10-17-5-15-20-7 3’-20-11-20 17-7 12’-15-24-24-15-1-7-17-5-15-20-7 ?"
12-16-5 24-è-1-17 1-é-24-16-5-3-20-7 : "12-16-20, 6-17 5-17 
9-17 25-15-10-15-20-25 24-15-25. 12-15-20-25 9-17 11-4-17-10-15-9, 9-19-20, 9-17 25-15-10-15-20-7 ! 7-16-19-7 11-17 13-19-17 6’-15-20 14-15-20-7, 11’-17-25-7 3-17 9-19-20 14-15-20-1-17 23-15-1-3-17-1 
9-15 1-16-19-7-17 !"