Bandeau
Recueil
Partage d’articles et d’outils personnels

Apprentissage, Education nouvelle, évaluation, école, expression, formation, réflexion sur l’éducation, l’école, la petite enfance, les indégalités, lire-écrire, outils pour l’apprentissage, gestion mentale, connaissance de soi, créativité, cartes mentales, Analyse transactionnelle, PNL, Centres PMS, intelligence, "Enfant magique", individualisation de l’apprentissage...

La pratique du mandala
logo imprimer

• La pratique du Mandala est une expérience millénaire qui résonne dans les profondeurs de l’être humain.

• Les hommes ont créé des Mandala en tous points de la planète, de toutes les formes.

• Le MANDALA est UNIVERSEL

• Le Mandala semble être l’expression symbolique de la VIE.
C’est la Roue de la Vie, qui symbolise le mouvement.

POURQUOI le Mandala symbolise-t-il la Vie, le Mouvement ?

* Parce qu’il y a croissance à partir d’un point nourricier (le centre) qui fournit l’énergie à un ensemble.

* Il y a expansion, exploration, et retour au centre pour y retrouver la source d’énergie.

* Il y a un va et vient entre l’intérieur et l’extérieur,
entre le centre et ce qui entoure le centre, s’organise autour de lui, s’appuie sur lui.

* L’homme se retrouve dans la structure du Mandala, car celle-ci correspond à son propre fonctionnement.

* Ce n’est donc pas par hasard si cette image est constante dans toutes les civilisations.

On retrouve le Mandala dans l’organisation sociale :
Tout est structuré comme un Mandala :
- La famille / les grands-parents / les parents / les enfants / les petits-enfants.
- L’école / Le directeur / les enseignants les élèves.
- La nation / le Président / Les ministres les secrétaires d’état.
- etc.
Si le CENTRE vient à manquer sa tâche qui est d’organiser la structure et de DRAINER les énergies, le système devient chaotique, explose ou se désagrège.

* * *

Carl Jung :

Il découvre que dans les civilisations orientales les dessins centrés sont utilisés pour CONSOLIDER l’être intérieur ou pour favoriser la Méditation en profondeur.

La CONTEMPLATION d’un Mandala est sensée inspirer la sérénité, le sentiment que la VIE a retrouvé son sens et son ORDRE.

Il expérimente lui même puis avec ses patients, que
"Chaque fois que l’être humain se tourne sincèrement vers son monde intérieur et essaie de se connaître, non pas en ruminant ses pensées et ses sentiments, mais en suivant les manifestations de sa propre nature alors le SOI émerge. Le moi découvre alors une FORCE INTÉRIEURE qui contient toute les possibilités de RENOUVELLEMENT".

Pourquoi est-il si important de retrouver son centre ?

• Pour une remise en ordre de soi-même, surtout quand on se sent "chaotique", désorganisé, "en morceau", décentré, quand on sent qu’on a perdu son axe, sa direction.

• Pour retrouver la notion d’UNITé, en soi et autour de soi.

• Pour permettre un autre regard sur soi-même et le monde qui nous entoure.

• Pour retrouver notre orientation, savoir où on va, nous frayer un chemin "à travers le chaos".

• Pour se libérer, retrouver sa créativité, le plaisir d’être soi,

• pour reprendre confiance en soi, se sentir solide, sûr de soi, content et fier d’être soi, trouver son identité, son unité et sa direction de vie.

• Pour se protéger des chocs importants et ne pas se sentir destructuré dans les situations difficiles.

Le centre doit être éprouvé, retrouvé, recréé au coeur de soi.

* * *

PEDAGOGIE et MANDALA

* Le Mandala est un outil de RE-CENTRAGE.

* Le but du travail avec le Mandala, est de favoriser la RELAXATION DU CERVEAU, afin d’obtenir une meilleure GESTION MENTALE, de meilleurs "gestes" pour faire attention, réfléchir, comprendre, retenir, résumer, exprimer, s’expliquer, rédiger...

* Le cerveau ne peut maintenir l’effort de manière continue, il est nécessaire de ménager des pauses. Le mandala est l’occasion de faire des pauses.

* Le Mandala, en exercice de re-centrage, permet de se RE-TROUVER en soi-même, pour parvenir au calme, se sentir vivre intérieurement, se ressourcer.

* L’enfant et l’adolescent ont besoin de se sentir vivre et agir « pour eux-mêmes ». C’est ici que l’utilisation du Mandala prend toute sa signification.

* Le travail sur le Mandala fait appel à la CREATIVITE en fournissant une STRUCTURE rassurante à l’enfant, qui peut exprimer, en sécurité, sa recherche d’EQUILIBRE personnel.

* Les enfants aiment beaucoup les Mandala.
Les mandala leur apportent quelque chose dont ils ont un grand besoin.

* Un simple coloriage de quelques minutes sur une structure librement choisie, procure un mieux-être, très vite perçu par les enfants.

C’est un moyen d’évacuer le STRESS dû aux pressions extérieures,

d’éliminer la DISPERSION MENTALE et

de favoriser la CONCENTRATION.

le MANDALA dans l’apprentissage

NOTRE CONSCIENCE A TENDANCE A ORGANISER EN MANDALA TOUT CE QU’ELLE DOIT APPRECIER OU COMPRENDRE

* Un enfant APPREND beaucoup plus facilement les notions présentées sous forme de Mandala.

Exemple : une liste de mots disposés en cercle autour d’un concept central est mieux retenue que si elle est disposée linéairement.

* La présentation en forme de Mandala donne tout de suite une IMAGE GLOBALE. Elle s’adresse au cerveau tout entier, alors que la présentation linéaire privilégie seulement l’hémisphère gauche du cerveau.

* Le mandala est une figure qui AGIT et qui AIDE à RE-HARMONISER les tendances désordonnées de notre pensée, de notre mental.

activité d’OBSERVATION

Sans nous en apercevoir nous vivons dans une forêt de Mandala.

LA VIE EST MANDALA
* Dans le monde MINERAL : pierres, cristaux, etc...
* Dans le monde VEGETAL : fleurs, légumes, etc...
* Dans le monde ANIMAL : étoiles de mer, toiles d’araignée ; papillons, coquillages en spirales, etc....
* Dans le COSMOS : système solaire, planètes etc...
* La CELLULE elle-même représente la symbolique du Mandala : un noyau, un corps cellulaire, une membrane protectrice...
* Les Vitraux des cathédrales sont de merveilleux Mandala.
* Les places des villes anciennes avec leurs monuments forment des Mandala.
* les plans d’églises, cathédrales, temples, mosquées, synagogues, stupa (monuments Bouddhistes), ont souvent des formes en mandala, des chemins déambulatoires, des labyrinthes, des décorations ou des vitraux en mandala.

LE MANDALA « Mode d’emploi »

Le Mandala dans la vie de tous les jours !
Il peut être un « compagnon de route » très utile dans beaucoup de circonstances.

Différentes manières de procéder

En simple coloriage :
* Pour se détendre, se relaxer. méditer, se mettre en relation avec soi-même.
* Pour faire silence et faire l’expérience de la richesse du silence.
* Pour aider à s’intérioriser, prendre du temps pour se connaître, se comprendre soi-même.
* Pour favoriser l’écoute. soutenir l’attention.
* Pour aider à la concentration, et favoriser une meilleure gestion mentale.
* Pour une remise en confiance, une restructuration.
* Pour instaurer la communication profonde avec l’autre (mise en confiance).
* Pour apaiser l’agitation mentale et les turbulences affectives.
* Pour renouer des « fils cassés » dans un travail d’éveil et d’harmonisation.
* Pour se dégager des pensées parasites.
* Pour calmer l’anxiété et le stress, par exemple avant un examen.
* Pour favoriser un retour au calme après un évènement, un vécu agité, une tension.
* Pour les jours de pluie ou d’ennui, pour les vacances.

- En dessin centré simplifié, à compléter avant de colorier. Première étape avant la création, prendre un dessin centré très simplifié et très ouvert, et se donner la possibilité de compléter l’image avant de colorier.

- En création d’un dessin centré qu’on invente soi-même :
* Pour satisfaire le désir de créer soi-même.
* Pour se mettre plus en contact avec la « force première en soi ».
* Pour retrouver ses besoins profonds et ses capacités.
* Pour déboucher sur un bilan personnel positif.
* Pour aider à amorcer un processus de libération.
Ce travail de création, il vaut mieux ne pas le faire seul, le faire avec d’autres ou se faire accompagner.

- En création d’un dessin centré destiné à être offert :
Aller chercher dans un mouvement spontané, le meilleur de soi-même, pour en faire cadeau à quelqu’un d’autre. Exprimer ce qu’il y a de plus beau en nous pour l’offrir à l’autre.
Favorise les échanges et la compréhension inter-culturelle, où la présence de chacun est reconnue.
C’est une activité très reconstituante.

Consignes Générales

Pour une bonne pratique Mandala :

• Cette activité doit être une détente.
• Elle ne doit jamais être obligatoire.
• Il est important qu’elle se fasse dans le silence.

• Il est recommandé de pratiquer
- au début de la journée.
- avant un travail intellectuel.
- dans les moments de dépression ou d’excitation.
- avant les repas (anorexie - boulimie).
- avant de s’endormir.
- en cas d’insomnie.

• Les dessins peuvent être aggrandis ou diminués selon le temps dont on dispose.
• Avoir à sa disposition une gamme variée de couleurs

• Le choix du dessin doit se faire librement.

• On doit terminer le mandala avant d’en recommencer un autre (mais chacun estime lui-même quand son coloriage est terminé).

• Le coloriage peut se faire en plusieurs fois.

• On observe son ETAT INTERIEUR, avant et après le travail.

Michel Simonis, d’après la Pédagogie du dessin centré de Marie Pré
2012