La gym à deux

Parmi les “missions “ de mon travail dans les écoles que j’avais en guidance psycho-médico-sociale, j’étais chargé du suivi des enfants en difficulté scolaire, sociale, relationnelle, psychologique ou familiale.
Dans ce cadre, il m’arrivait d’aller observer les élèves (enseignement fondamental) en classe, et parfois aux cours de psychomotricité ou de gymnastique.
Le plus souvent à la demande de l’enseignant, et aussi parfois avec leur complicité, il m’est arrivé de proposer des alternatives, à la fois pour expérimenter, développer de nouvelles capacités chez les enfants et stimuler de nouvelles façon de faire chez les enseignants.
Par exemple, lors d’un cours d’éducation physique dans les petites classes primaires, j’ai proposé au “Maître de gym”, Professeur d’éducation physique, d’expérimenter des exercices de gymnastique en coopération, par paires d’enfants.
Après que les enfants se soient mis par deux, la consigne leur a été donnée de suivre un parcours ensemble, en se tenant par la main : courir, sauter au dessus d’une corde, faire des cumulets (En Belgique, culbute, roulade), marcher en équilibre sur un banc ou une bomme (en Belgique, agrès voisin de la poutre), etc. Ce fut très instructif et très amusant pour eux de se coordonner pour sauter ensemble au dessus d’une corde en se tenant par la main, pour marcher en équilibre ou faire un cumulet coordonné. Ces exercices ont été une source d’innovation pour les cours suivant de cet enseignant, par exemple en groupant plus de deux élèves ensemble.

Michel Simonis