Bandeau
Recueil
Partage d’articles et d’outils personnels

Apprentissage, Education nouvelle, évaluation, école, expression, formation, réflexion sur l’éducation, l’école, la petite enfance, les indégalités, lire-écrire, outils pour l’apprentissage, gestion mentale, connaissance de soi, créativité, cartes mentales, Analyse transactionnelle, PNL, Centres PMS, intelligence, "Enfant magique", individualisation de l’apprentissage...

De Léonard de Vinci à Walt Disney

Une démarche inspirée de Robert Dilts proposée par M. Simonis et animée à l’Université d’été du GFEN de Millau (1995)

Introduction

STRATEGIES POUR LA CREATIVITE ET L’INNOVATION

La créativité humaine est source d’espoir et de nouvelles possibilités, de rêves, d’actions et d’accomplissements. Elle est également source d’incertitude et d’insécurité. L’imagination et la créativité peuvent causer autant de problèmes que de solutions, si elles ne sont pas gérées de manière adéquate. Pratiquement, gérer les processus de créativité est un des facteurs les plus important de succès et de survie dans la lutte pour l’adaptation que mènent les individus et les organisations pour s’adapter à l’accélération du changement qui se produit dans nos sociétés." (Robert Dilts, 1992)

)

La plupart d’entre nous ne sont pas conscients des règles et stratégies qui influencent notre capacité à penser créativement.

La Programmation Neuro-Linguistique (PNL) fournit un ensemble d’outils qui peuvent nous permettre de faire des pas décisifs pour franchir cette limitation. Elle nous fournit une structure et un langage qui nous permettent de modéliser les stratégies mentales utilisées par les gens créatifs et novateurs.

Le but du séminaire de R. Dilts est de stimuler la créativité personnelle, de gérer la créativité de groupe, de stimuler les innovations au sein des équipes et de promouvoir des attitudes et des convictions novatrices.

UNE DEMARCHE EDUCATION NOUVELLE basée sur le séminaire de Robert DILTS permettra aux participants de s’approprier des éléments de stratégie de créativité puisées chez Léonard de Vinci (le cocktail d’éléments issus de champs de connaissance différents produit des idées nouvelles), de Walt Disney (par l’utilisation en groupe de la dissociation en trois "identités " : le Rêveur, le Réalisateur et le Critique) et de Grégory Bateson (les niveaux logiques emboités).

La démarche fonde le "tous capables de créer" et donne des outils facilitant la crétivité et l’innovation en groupe, par des équipes et des institutions.

Elle peut être complétée par une procédure expérientielle assez puissante issue de l’"art social" et de la pédagogie Rudolf Steiner : la "peinture sociale", utilisant la peinture en technique mouillée collective.

NIVEAUX DE CREATIVITE ET D’INNOVATION.

Grégory Bateson a identifié quatre niveaux de base de changement et d’apprentissage. Ces niveaux constituent une hiérarchie "naturelle" de niveaux d’expérience, installée dans la structure de notre cerveau, de notre langage et de notre système de perception. L’effet de chaque niveau est d’organiser et de contrôler l’information au niveau inférieur. Chaque niveau est plus abstrait que le niveau inférieur et a un plus grand impact sur la personne.

Robert Dilts, appliquant ce modèle aux relations humaines à travers la grille de lecture de la PNL (Programmation Neuro-linguistique), distingue six niveaux.

Ces niveaux correspondent en gros à
- 1. mon environnement, les contraintes extérieures (où, quand ?).
Les facteurs environnementaux déterminent les contraintes et les opportunités externes auxquelles la personne ou le groupe doit réagir.

- 2. ce que je fais ou ai fait, les comportements spécifiques (quoi ?)‹
Les comportements sont constitués d’actions et de réactions mises en route dans l’environnement.

- 3. mes capacités, les stratégies utilisées et les états de conscience dans lesquels je me mets (comment ?)
Les capacités donnent une direction aux comportements au travers de "cartes mentales", de plans et de stratégies.

- 4. mon système de croyances, les valeurs et les significations (pourquoi ?).
Les croyances et valeurs fournissent le renforcement (motivation et permission) qui soutient ou discrédite les capacités.

- 5. qui je suis, l’identité (qui ?)
L’identité détermine l’intention ou la direction générale (mission) et façonne les croyances et valeurs au travers du sens de Soi.

- Un sixième niveau, au delà de l’identité, correspond à la dimension trans-personnelle, les liens avec ce qui me dépasse, ce qui est plus grand que moi, quelque soit le nom qu’on lui donne : énergie cosmique, Pachamama, le divin sous ses différentes formes, le grand tout...

Chacun de ces processus implique un niveau différent d’organisation et d’évaluation, sélectionnant et utilisant l’information des niveaux inférieurs. De cette façon, ils forment une hiérarchie.

La créativité est clairement un processus multi-niveau et requiert le soutien de l’ensemble de ces niveaux pour être efficace.

qrcode:https://recueil.larcenciel.be/De-Leonard-de-Vinci-a-Walt-Disney