Bandeau
Recueil
Partage d’articles et d’outils personnels

Apprentissage, Education nouvelle, évaluation, école, expression, formation, réflexion sur l’éducation, l’école, la petite enfance, les indégalités, lire-écrire, outils pour l’apprentissage, gestion mentale, connaissance de soi, créativité, cartes mentales, Analyse transactionnelle, PNL, Centres PMS, intelligence, "Enfant magique", individualisation de l’apprentissage...

Quelques outils à propos de l’évaluation
logo imprimer

I. Vigotsky

Distinguer les fonctions déjà parvenues à maturation et les fonctions qui sont en train de mûrir. Les considérer comme deux couches superposées.
L’enfant marche : OK. Mais en même temps, il est en train d’exercer en "zone proximale de développement" de nouvelles fonctions, comme courir, grimper...
Les nouvelles fonctions en maturation n’apparaissent pas au grand jour, elles sont sous-jacentes.

Comme l’apprentissage de la parole se fait déjà dans le sein maternel, et la lecture bien avant l’entrée en primaires.
Comment repérer cela ?
Mais faut-il le repérer ? ou seulement savoir que ça se passe et ne pas nuire à ce processus, et créer des dispositifs les facilitant (des incitants) ?
Savoir qu’il y a en activité des dispositifs d’apprentissages inconscients, non visibles en surface, mais sous-jacents. Pearce parlait du jeu qui se fait en surface et permet le travail d’apprentissage souterrain.
La question devient plutôt : "comment distinguer un jeu stérile (répétitif) d’un jeu qui produit un apprentissage souterrain, qui produit la maturation d’une fonction future ?

II. Questionnaire d’évaluation

Evaluation : 6 colonnes : pour chaque thème de la théorie et chaque exercice, pointer
1. Ce qui était facile ;
2. Ce que j’aimerais mieux connaître, approfondir - explorer - m’exercer à pratiquer ;
3. Ce qui était difficile ;
4. Ce que je serais capable d’utiliser en partenariat, accompagné par quelqu’un (coaching) ;
5. Ce que je trouve intéressant mais que je ne comprends pas bien théoriquement ou que je ne maîtrise pas.
6. Ce dont je ne vois pas bien l’utilité, la cohérence, qui reste vague pour moi.

III. Questions pour une évaluation après une formation

1. Les choses les plus importantes que vous avez apprises :
2. Par rapport à vos attentes du début, quelles sont vos satisfactions et/ou vos déceptions ?
3. Vos commentaires et suggestions d’amélioration.
4.Voyez-vous des applications dans votre travail, une utilité ?
5. Souhaitez-vous poursuivre, dans quel sens, sous quelle forme ?

IV. PHASE D’INTÉGRATION (différente d’une phase de discussion) :

il s’agit de faire le point sur son expérience vécue et non de raconter l’activité. (C’est plutôt un travail privé qu’un bilan à communiquer à d’autres – à la rigueur, après ce travail d’intégration fait pour soi-même envisager un échange par deux avec un partenaire de confiance, uniquement sur ce qu’on a envie de partager avec lui).

1. Qu’avez-vous ressenti durant l’expérience ou la démarche ?
pensé, dit, fait, imaginé ?
observé d’étonnant chez les autres ?
découvert, appris ?
Que vous êtes-vous dit à vous-même pendant la démarche ?
Qu’avez-vous dit à voix basse à votre voisin ?

2. qu’est-ce qui vous a surpris ? plu, déplu, excité, déçu, effrayé, fâché... ?
A quoi avez vous accordé surtout votre attention ?

3. Quelles réactions corporelles avez-vous ressenti en vous ? avez-vous observé chez les autres ?

4. Quelles réactions avez-vous retenues, inhibées, que vous vous êtes empêché d’avoir ? Qu’auriez-vous fait d’autre si vous aviez osé ? Que se serait-il passé si vous ne vous étiez pas retenu ?

5. De quoi vous félicitez-vous ? Que vous reprochez-vous ?

6. Qui enviez-vous ? Qui critiquez-vous ?

7. Qu’est-ce qui vous reste sur le coeur ? Avez-vous en réserve des appréciations (positives et négatives) ?